Nombre total de pages vues

jeudi 30 novembre 2017

D'est en ouest, deux livres-accordéons

Que l'on dise livre-accordéon, livre-frise ou leporello (du nom du valet de Don Juan), on parle bien de la même chose, des livres qui se déplient en accordéon et peuvent même se poser à la verticale pour mieux les regarder. En voici deux, très différents, superbes, à destination des enfants. L'un narratif, l'autre documentaire.


Un aperçu du "Géant du lac". (c) Esperluète.

Dans le nord de l'Equateur existe le lac Cuicocha, célèbre pour les deux îlots qui en émergent. Cette particularité a donné lieu à la légende du Géant du lac Cuicocha dont il existe plusieurs versions. La plupart décrivent un géant arrogant qui finit par se noyer dans le lac formé par le cratère du volcan. Pour leur livre-accordéon en papier fort, "Le Géant du lac" (traduit de l'espagnol par Anne Casterman, Esperluète, collection "Accordéons", 12 volets), Alice Bossut et Marco Chamorro ont choisi de décrire un géant rêveur et coquet, venu d'une légendre kichwa. C'est beaucoup plus évocateur pour les rêveurs. A noter que le livre a été créé en Equateur en espagnol en 2015.

"Il gigante de la laguna".

"Le géant du lac" relate l'histoire d'un géant aussi grand qu'une montagne qui rêve de prendre un bain dans un lac assez profond pour lui. Les superbes gravures pleines de couleurs, allant du rouge au bleu, montrent son voyage dans sa région pour essayer différents lacs. Aucun ne lui convient à l'exception du lac Cuicocha, petit en apparence mais extrêmement profond. Quelle joie pour le baigneur et pour les lecteurs qui voient se déployer ces somptueux paysages équatoriens où déambule le géant rêveur. On dit même que là-bas on l'entend encore rire...


**
*

"Parade". (c) Les Grandes Personnes.
 
Avec le livre-accordéon grand format en carton solide "Parade, Les éléphants peints de Jaipur" (Les Grandes Personnes, 24 pages en accordéon", on va de l'autre côté du monde, en Inde. Les photos de Charles Fréger et les textes de Carole Saturno nous racontent ce qui se passe au Jaipur Elephant Festival. C'est tout simple mais époustouflant. On peint les pachydermes, quasi complètement, de motifs géométriques, de fleurs ou d'animaux. Le résultat est magnifique et les éléphants semblent apprécier leur parure, dont les tons s'accordent avec leurs autres éléments d'apparat, couverture, tapis de tête, colliers, etc. sans oublier ceux qui sont fiers de monter sur leurs dos.

Au recto de l'album sont présentées les photos des éléphants peints en Inde à l'occasion la fête de la couleur. Au verso des photos sont réunis un ensemble de textes passionnants et bien troussés, sur l'Inde, ses éléphants en général, ses éléphants peints en particulier, hier et aujourd'hui, sans oublier Ganesh, le dieu le plus vénéré, avec sa tête d'éléphant, et le sens attribué aux couleurs. Un impeccable voyage par ces temps gris.

Les textes de "Parade". (c) Les Grandes Personnes.








mercredi 29 novembre 2017

La Pépite d'or à "Nos vacances" de Blexbolex

Blexbolex remporte la Pépite d'Or 2017. (c) Albin Michel Jeunesse.

Fin du suspense à propos des Pépites 2017. Elles viennent d'être décernées ce mercredi 29 novembre en ouverture de la cérémonie d'ouverture du Salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil. Il restait vingt titres en lice, pour les quatre catégories définies cette année, les Pépites BD, Livre illustré et Roman étant attribuées par des jurys de jeunes lecteurs France-Télévisions (8-12 ans) et la Pépite d’Or étant  décernée par un jury de journalistes. Quels vingt titres encore, me direz-vous? Ben oui, la liste avait été établie il y a plus d'un mois. On peut la retrouver ici.

Palmarès 2017

Pépite d'or

"Nos vacances"
Blexbolex
Albin Michel Jeunesse
collection "Trapèze"
128 pages
en librairie le 1er décembre

Pépite Roman

"Des poings dans le ventre"
Benjamin Desmares
Rouergue
collection DoAdo noir
77 pages
sorti en janvier 2017





Pépite BD

"Momo" t.1
Jonathan Garnier
Rony Hotin
Casterman
92 pages





Pépite Livre illustré

"Colorama"
Cruschiform
Gallimard jeunesse Giboulées
280 pages








En détail

Dans "Nos vacances", épais livre sans texte, Blexbolex (lire ici) raconte uniquement par l'image les vacances de l'enfance. Quand on joue, quand on rêve, quand on est content, quand on est mécontent. Quand on est fâché même. Un livre inventif et drôle dont le "nos" du titre ouvre mille perspectives.

La trame est simple. Une petite fille passe des vacances chez son grand-père quand débarque un invité bizarre, un éléphanteau équipé d'un sac de golf! Elle boude, râle, fait la vie dure à l'invité. Elle n'a pas du tout envie de partager son grand-père. Les deux enfants se chamaillent autant qu'ils peuvent. Un soir, le vieil homme les conduit à la fête du village. La petite fille endormie devant un grand feu entame un "voyage céleste" et rencontre un bel enfant. Le lendemain, l'invité à quatre pattes repart avec son dresseur. La petite fille épie le train depuis un arbre. A une fenêtre, le petit éléphant lui fait signe. Et il n'est pas seul...

Le nouvel invité arrive. (c) Albin Michel Jeunesse.

Voilà un album aux magnifiques illustrations sur doubles pages, très construites mais limpides et loquaces, qui invite son lecteur à s'inventer et se raconter l'histoire. Pour cela, il devra regarder les images de près. Quel bonheur d'y voir s'y dessiner cette aventure peu commune. Quelle joie de repérer ici un détail de la complicité entre la petite fille et son aïeul, là une réplique de l'éléphanteau, là encore un comportement inhabituel chez les gens de l'âge du grand-père. L'histoire avance en créant en parallèle cent saynètes délicieuses, jusqu'à ce détour par le rêve.

Grand-Père ne ménage pas sa peine. (c) Albin Michel Jeunesse.

Un merveilleux album, porté par l'immense talent de Blexbolex, à regarder à l'infini et qui convoquera sûrement des souvenirs personnels de ceux qui le parcourent. A partir de 6 ans.



"Des poings dans le ventre" est un très bref roman avec lequel Benjamin Desmares a marqué la rentrée de janvier. Ecrit à la deuxième personne du singulier, il parle de façon magistrale de la violence à l'école, celle qui cache la fragilité. Un texte implacable.
Cette pépite confirme l'excellence de la collection DoAdo ou son pendant DoAdo noir.

Le début du roman peut être lu ici.




"Momo" est la première bande dessinée de l'illustrateur Rony Hotin, pas la première du scénariste Jonathan Garnier.
Il y est aussi question du parfum de l'enfance. Le temps des copains, des découvertes, des petites bêtises, des grands bonheurs et des gros chagrins. Le temps aussi d'un émerveillement constant que contrarient parfois les réalités du monde adulte.






Dans "Colorama", Cruschiform, pseudonyme d'une jeune illustratrice, propose son imagier personnel des nuances de couleurs. Si la couverture est un peu sévère, l'intérieur est beaucoup plus chaleureux. L'artiste a choisi 133 nuances qu'elle détaille par gammes chromatiques en autant de doubles pages. A droite, un aplat du ton, à gauche, une qualification de la couleur, une explication et un dessin en rapport. C'est souvent sérieux, parfois fantaisiste, toujours intéressant et extrêmement attrayant.

Si on passe les pages de droite à l'épreuve du flipbook, on y voit un défilé de couleurs passant de ton en ton. Quand on détaille les pages, on admire l'imagination de l'auteure et l'étendue de son nuancier qu'elle propose ici en rapportant des tas d'informations qu'elle partage d'un beau brin de plume et en d'attrayants dessins.

On peut feuilleter le début de l'album ici.




Trois de la vingtaine de tons de vert présentés dans "Colorama". (c) Gallimard.


mardi 28 novembre 2017

Les éditions HongFei célèbrent leurs dix ans avec un album dédié aux enfants de dix ans



S'il y a plus de quarante ans qu'un illustre chanteur français a dix ans, Alain Souchon pour ne pas le citer, les dix bougies sont toutes nouvelles pour les éditions HongFei qui célèbrent leur anniversaire avec un album collectif de grand format et sur beau papier créé pour l'occasion.

"Dix ans tout juste" entend célébrer les enfants de dix ans, il y en a 120 millions de spécimens de par le monde, autrefois on disait des teenagers, en proposant vingt portraits d'enfants de dix ans écrits par le Français Franck Prévot et la Chinoise Yu Liqiong (traduit du chinois par Chun-Liang Yeh, HongFei, 60 pages). Vingt illustrateurs ont choisi le texte (portrait ou secret) sur lequel ils avaient envie de travailler.

Les participants à l'aventure sont des habitués des éditions dirigées par Chun-Liang Yeh et Loïc Jacob, à savoir  Géraldine Alibeu, Bobi + Bobi, Joanna Boillat, Pierre Cornuel, Thierry Dedieu, Gaëlle Duhazé, Valérie Dumas, Stephane Girel, Nicolas Jolivot, Minji Lee-Diebold, Régis Lejonc, Florian Pigé, Clémence Pollet, Samuel Ribeyron, Sara Mélusine Thiru, Sandrine Thommen, Wang Yi, Zaü qui fête cette année ses cinquante ans d'illustration et Zhu Chengliang.

Les deux dernières pages de l'album dévoilent une anecdote des auteurs et des illustrateurs datant de leurs propres dix ans: "Avoir dix ans, c'est devenir drôlement sérieux. Ah ah ah ah ah!". Ainsi lit-on pour Clémence Pollet: "A dix ans, je connais les dieux égyptiens par cœur, je joue à chat perché dans la cour de récré et je dessine les aventures de "La petite orpheline qui devenait une princesse"."

"Dix ans tout juste" comporte deux séries de portraits, chacun d'eux étant illustré d'une pleine page. D'abord dix enfants de dix ans de par le monde, prénom, nom, date et lieu de naissance, lieu de vie ainsi qu'un bref portrait. Des enfants heureux, des enfants moins heureux, qui, tous, ont des rêves, des questions et parfois des inquiétudes par rapport à leur avenir. La deuxième partie, aux textes un peu plus longs, aborde dix sentiments que l'on ressent quand on a dix ans, la solitude, le temps nécessaire à grandir, l'obéissance, l'amusement, l'amour...

Un des "portraits". (c) HongFei.

Autant de textes pour mieux se connaître et découvrir les autres, portés par de très belles images, et dont l'ensemble forme un remarquable kaléidoscope résumant ce passage à un âge à deux chiffres.

Un des "secrets". (c) HongFei.


HongFei, c'est donc désormais dix ans d'édition pour la jeunesse en France avec un très grand intérêt pour l'interculturalité en général et à la Chine en particulier.
Les presque 80 titres aujourd'hui publiés, des créations la plupart du temps, abordent les thèmes du voyage, de l'intérêt pour l'inconnu et de la relation à l'autre.

Le catalogue peut être téléchargé ici.

D'autres notes de blog sur des albums HongFei ici.

Parmi les dernières parutions, évoquons-en trois.


L'arbre de Tata
Yu Liqiong
Zaü
traduit du chinois par Chun-Liang Yeh
HongFei
40 pages

Comme toute petite fille, la narratrice de cette très belle histoire aime bien embêter sa grand-tante, Tata, chez qui elle réside pour le moment. Elle se moque de ses fausses dents. Elle la houspille parce qu'elle ne s'est pas mariée. La vieille femme ne contre pas la gamine. Au contraire, assise avec elle sous son arbre préféré, elle lui fait peu à peu comprendre quelle vie elle a eue avant. Ses bonheurs, ses peines. Elle lui confie même son plus grand secret - elle n'en parlera jamais plus ensuite. Si la relation entre la toute jeune et la très âgée est une source de joie pour cette dernière, le destin ne l'épargne de nouveau pas. Mais elle n'est plus seule avec son secret. En parallèle, la petite fille se sentira constamment accompagnée par sa Tata.

Ce beau récit sur l'échange, la confiance et la vie qui passe est porté par les images vigoureuses de Zaü dont le trait noir caractéristique dessine littéralement les sentiments des personnages comme il campe les décors, ancrés dans la ville de Nanjing. Un excellent album, empli de vie et de tendresse, à découvrir à partir de 5/6 ans.


Une belle complicité entre Tata et la jeune narratrice. (c) HongFei.



Flamme
Zhu Chengliang
traduit du chinois par Chun-Liang Yeh
HongFei
collection "Vent d'Asie"
48 pages

L'histoire commence tout doucement. On est dans la forêt en compagnie de Flamme, une renarde, et de ses deux petits. Elle s'accélère quand la famille déménage à cause de l'installation d'une ligne ferroviaire et qu'un des petits tombe dans un piège posé par des chasseurs. Flamme ne se laisse pas dépiter et part à la recherche de Moucheté, en cage dans une ferme. Damnation, des chiens l'empêchent de passer. Pire, ils tentent de l'attraper. Un nouvel essai de Flamme, nocturne, tourne encore plus mal. La poursuite de la renarde par les chiens, impitoyable, n'en finit pas. Le récit devient de plus en plus haletant. Au matin, Flamme découvre une situation encore pire à la ferme: son petit est enchaîné devant les chasseurs armés. Heureusement que les renards sauront se montrer solidaires et l'aider, ce qui nous offre une merveilleuse image digne des meilleurs films de cow-boys et d'Indiens. On aura bien tremblé dans ce récit palpitant, illustré avec talent, où l'amour maternel et la ténacité sont récompensés. A partir de 4/5 ans.

Flamme a les chiens des chasseurs à ses trousses. (c) HongFei.


Le secret du loup
Morgane de Cadier
Florian Pigé
HongFei
48 pages

De magnifiques images de la forêt en hiver et de ses habitants animaux dans cet album qui pose la question des préjugés. Au cœur de l'histoire, un jeune loup qui se sent différent des siens et quitte sa meute pour trouver un ami. Mais qui? Les animaux qu'il rencontre ont peur bien entendu de tous les loups mais aussi de lui. Ils ne l'écoutent pas et l'évitent. Ne lui portent pas secours même quand il les appelle à l'aide. Le loup sera toutefois sauvé, par la dernière personne à laquelle on aurait pensé. Une amitié difficile à avouer qui deviendra son secret. A partir de 6/7 ans.

A la recherche d'un ami. (c) HongFei.


Bonus

Les paroles de la chanson "J'ai dix ans" d'Alain Souchon 


J'ai dix ans
Je sais que c'est pas vrai
Mais j'ai dix ans
Laissez-moi rêver
Que j'ai dix ans
Ça fait bientôt quinze ans
Que j'ai dix ans
Ça parait bizarre mais
Si tu m'crois pas hé
Tar' ta gueule à la récré

J'ai dix ans
Je vais à l'école
Et j'entends
De belles paroles
Doucement
Moi je rigol'
Au cerf-volant
Je rêve je vole
Si tu m'crois pas hé
Tar' ta gueule à la récré

Le mercredi j'm'balade
Une paille dans ma limonade
Je vais embêter les quilles à la vanille
Et les gars en chocolat

J'ai dix ans
Je vis dans des sphères
Où les grands
N'ont rien à faire
Je vais souvent
Dans des montgolfières des géants
Et des petits hommes verts
Si tu m'crois pas hé
Tar' ta gueule à la récré

J'ai dix ans
Des billes plein les poches
J'ai dix ans
Les filles c'est des cloches
J'ai dix ans
Laissez-moi rêver
Que j'ai dix ans
Si tu m'crois pas hé
Tar' ta gueule à la récré

Bien caché dans ma cabane
Je suis l'roi d'la sarbacane
J'envoie des chewing-gum mâchés à tous les vents
J'ai des prix chez le marchand

J'ai dix ans
Je sais que c'est pas vrai mais j'ai dix ans
Laissez-moi rêver que j'ai dix ans
Ça fait bientôt quinze ans que j'ai dix ans
Ça parait bizarre mais
Si tu m'crois pas hé
Tar' ta gueule à la récré
Si tu m'crois pas hé
Tar' ta gueule à la récré
Si tu m'crois pas
Tar' ta gueule à la récré
Tar' ta gueule

Paroliers : Alain Souchon / Laurent Voulzy
Paroles de J'ai dix ans © Editions Des Alouettes
Artiste : Alain Souchon
Album : J'ai dix ans
Date de sortie : 1974
Genre : Chanson française

Pour l'écouter, c'est par exemple ici.






lundi 27 novembre 2017

Le Muz organise sa septième vente aux enchères

"Kique vois-je" de Claude Ponti pour le Muz., le lot n° 1.

Vous aviez envie de vous offrir un tableau de Léonard de Vinci, de Pablo Picasso, d'Amedeo Modigliani, de Vincent Van Gogh, de Jean-Michel Basquiat ou un bol en porcelaine chinoise ancienne et vous avez oublié de noter la date de la vente aux enchères dans votre agenda? Et maintenant, c'est quelqu'un d'autre qui en est l'heureux propriétaire?

Pas de problème, il existe des solutions de remplacement, et moins coûteuses. Par exemple, la septième vente aux enchères qu'organise, depuis le 24 novembre et jusqu'au 8 décembre, le Muz, le Musée des œuvres des enfants de Claude Ponti & cie, créé en 2009 (lire ici). Pour qui cette vente aux enchères? Ben, pour lui - je veux dire pour le musée, Claude Ponti, il vit de ses livres. Pourquoi? Parce que c'est le soutien dont a besoin le Muz pour poursuivre sa mission. Allez voir sur son site, ici. Lisez son manifeste, ici. En résumé, c'est un musée virtuel accessible à tous les enfants qui conserve des travaux d'enfants (2722 œuvres actuellement), propose des expositions, des ateliers... et réunit aussi pas mal de ressources thématiques pour les adultes.

"Zen 3", de Claude Ponti, le lot n° 100.
La vente aux enchères du Muz devient le rendez-vous de fin d'année attendu des amateurs d'œuvres d'illustrateurs jeunesse et de bédéistes. Un moyen de se faire plaisir et de soutenir une cause défendant l'art des enfants.

Cette septième édition de la vente aux enchères ressemble aux précédentes, sauf qu'elle présente encore davantage d'œuvres offertes par les artistes. CENT œuvres, cette fois, offertes par QUARANTE artistes, amies et amis du Muz et Claude Ponti lui-même bien entendu. Des habitués et des nouveaux venus. Merci à eux.
Les voici, selon l'ordre alphabétique.

Adrien Albert, Ianna Andréadis, May Angeli, Armelle Benoit, Isabelle Bonameau, Magali Bonniol, Benoit Jacques, Frédérique Bertrand, Ella Charbon, Kitty Crowther, Natali Fortier, Charlotte Gastaut, Julie Guillem, Bruno Heitz, Janik Coat, Emile Jadoul, Pénélope Jossen, Thomas Lavachery, Claire Lebourg, Louis Matray, Matthieu Maudet, Alan Mets, Iris de Mouÿ,  Dorothée de Monfreid, Elsa Oriol, Pancho, Mathieu Pauget, Catherine Pineur, Yvan Pommaux, Audrey Poussier, Lucas Ribeyron, Sara, Julia Spiers, Tardi, Catharina Valckx, Marie Wabbes, Nayel Zeaiter, Michel Van Zeveren, Emmanuelle Zicot, Lisa Zordan, et bien sûr Claude Ponti.

Pour se rappeler d'éditions précédentes, lire ici, ici, ici et ici).


En pratique

La vente aux enchères est ouverte depuis le 24 novembre et s'achèvera le 8 décembre à 20 heures précises. Ce vendredi-là, les œuvres mises en vente seront exposées à la Galerie l'Art à la Page (12 Rue Servandoni, 75006 Paris). Ce sera même la dernière exposition de la galerie qui fermera ensuite définitivement ses portes. Marie-Thérèse Devèze, sa dynamique directrice, est fatiguée et a envie de faire autre chose.
Les enchères seront closes simultanément à 20 heures en ligne et à la galerie où sera organisée une soirée en présence de Claude Ponti et d'autres artistes.

En détail

Pour voir le catalogue des 100 œuvres mises aux enchères, dont plein de poussins de Claude Ponti, issus de son tout nouvel album pour enfants, "La course en livre" (l'école des loisirs), c'est ici.
Chacune est photographiée et assortie de ses informations techniques, auteur, titre, lieu d'origine, date, taille, technique et mise à prix. Une visite virtuelle à ne pas manquer.

Pour enchérir
  1. Envoyez un mail à l’adresse venteauxencheresmuz@gmail.com
  2. Indiquez nom, prénom, adresse postale,  numéro et titre de l'œuvre pour laquelle vous enchérissez, ainsi que le montant de votre enchère (les enchères se font de 10 euros en 10 euros minimum)
  3. Si vous ne pouvez suivre les enchères en temps réel, vous pouvez indiquer une enchère maximum et l'équipe du Muz fera monter votre enchère de 10 euros en 10 euros jusqu'au maximum indiqué.

Pour suivre le tableau des enchères, c'est ici.

En cas d’enchère remportée, une confirmation vous sera envoyée le samedi 9 décembre .

En mise en bouche

Adrien Albert.

Alan Mets.

Armelle Benoit.

Audrey Poussier.

Benoît Jacques.

Bruno Heitz.

Catharina Valckx.

Charlotte Gastaut.

Claude Ponti.

Claude Ponti.

Dorothée de Monfreid.

Ella Charbon. 

Elsa Oriol.

Emile Jadoul. 

Emmanuelle Zicot.


Frédérique Bertrand.

Ianna Andreadis.

Iris de Moüy.

Isabelle Bonameau.

Janik Coat.

Julias Spiers.

Julie Guillem. 

Kitty Crowther.


Liza Jordan.

Lucas Ribeyron.

Magali Bonniol.

Marie Wabbes.

Mathieu Pauget. 

Matthieu Maudet.


May Angeli.

Michel Van Zeveren. 

Natali Fortier.

Pancho.

Pénélope Jossen.


Sara.

Tardi. 

Thomas Lavachery.


Yvan Pommaux.

Zarkan.